Il est de ces artistes que l’on suit de manière inconditionnelle, écoutant chacune de leurs nouvelles sorties avec excitation, les doigts tremblants avant d’appuyer sur le bouton « play », les oreilles à l’affût de la première note, tant on sait (ou espère) qu’on ne va pas être déçu. Depuis son 1er album « Bosq y Orquesta De Madera« , je place Bosq, moitié des Whiskey Barons, parmi ceux-ci.

Et effectivement, les premières notes de Aquarembe, qui ouvre le nouvel album de Bosq intitulé San Jose 51 ne m’ont pas déçu ! Percus, basse chaude et trompette annoncent la couleur musicale de cet album sorti chez Candela Records, dans lequel Bosq entrechoque tous les styles qui lui sont chers : percussions africaines, latin funk, reggae, house et salsa bien sûr, le dénominateur commun pour mettre en évidence l’influence de la musique portoricaine sur les autres, et inversement.

Si certains titres sonnent plus traditionnels que d’autres, on retrouve invariablement dans chacun d’eux un assemblage entre l’ancien et le moderne. Une dualité qui ne se retrouve d’ailleurs pas que dans la musique, mais également dans la conception de l’album, et dans ses invités.

Dans la conception de l’album, car elle s’est faite en deux phases, puisque Bosq a produit la trame en studio, chez lui dans le Massachusetts, avant de venir enregistrer dans le vieux quartier de San Juan, capitale de Puerto Rico, pour ajouter les voix et certains instruments à ses productions.

Il en va de même du côté des collaborations, puisqu’on retrouve parmi le Candella All-Stars des légendes de la salsa portoricaines telles que Hector Tempo Alomar et Roberto Roena (du groupe Apollo Sound), les maîtres de la plena Héctor « Tito » Matos et Luis « Lagarto » Figueroa ; aux côtés d’artistes plus récents comme le prolifique touche à tout Ray Lugo et Luis De La Rosa Solá, chanteur de l’Orquesta El Macabeo.

Bosq nous est donc revenu avec un superbe vinyle LP, débordant de bonnes ondes afro-caribéennes, en forme de bel hommage à la musique portoricaine. Il reste indiscutablement classé dans cette catégorie d’artistes que j’évoque au début de l’article !

1424139880769