Mukatsuku vient de fêter ses 10 ans d’existence en 2016, mais gageons qu’à ce rythme et au vu de la qualité des sorties de ce label, on en reparlera pour les 20 ans.

Spécialisé dans la sortie de maxis et 45 tours, de rééditions et d’edits de morceaux rare, Mukatsuku, malgré sa consonance japonaise est bel et bien un label anglais, basé à Londres ; Nik Weston, qui officie dans le milieu de la musique londonienne depuis les années 90, décide en 2006, fort de tous les contacts qu’il s’était fait en tant que DJ, collectionneur, producteur, distributeur, de monter son propre label pour pouvoir sortir ses coups de cœur et ses trouvailles, en tant que rééditions ou edits maison. Le visuel bien spécifique contribue à apporter cette touche « Mukatsuku » qui ravit tant les amateurs de bon son, les DJ, les diggeurs, et collectionneurs de pépites musicales. Un label qui revendique ne sortir que des vinyls ne pouvait que susciter un intérêt de la rédaction de l’Antichambre.

Qui est Mukatsuku, Guynamukat ?
Mukatsuku c’est juste moi, Nik Weston. Guynamukat était initialement moi et Guy Benton, et ensuite seulement moi lorsqu’on a arrêté de travailler ensemble. Mais j’ai arrêté de produire sous ce pseudo depuis quelques années déjà.

Que signifie le terme Mukatsuku, et pourquoi ce nom ?
C’était un club où j’avais l’habitude de jouer à China Town, à Londres en 1995-96. C’est juste un mot qui ne signifie rien. J’ai pensé à ça comme une marque du genre Nike/Marmite/Adidas/Lidl/GAP/TK MAX….

Peux-tu décrire le label en trois mots ?
VINYL ONLY LABEL

On dirait que vous ne sortez que des rééditions ? Avez-vous des sorties exclusives d’artistes ? Je pense au morceau de Kaleta par exemple.
Au début ce n’était pas le cas, et même maintenant on sort des titres qui n’étaient pas sortis initialement dans notre format (mes edits officiels) ou ne sont pas sortis en vinyl auparavant, maxi 33 ou 45 tours. Si tu regardes notre catalogue sur Discogs, tu verras que beaucoup ne sont pas sortis avant, quelques-uns ne sont jamais sortis du tout, d’autres seulement en CD, et d’autres sortis seulement dans un seul pays. « The spirit of Fela… » est sorti auparavant mais sous un nom différent et avec l’accord de l’artiste nous l’avons sorti dans une version différente sur notre label. Nos versions sont exclusives.

Comment choisis-tu les morceaux que tu vas presser en vinyl ?
Premièrement je suis un amoureux de la musique, et je préfère les formats « maxi ». Si c’est un morceau rare ou un morceau que j’aime particulièrement, c’est une raison suffisante pour essayer d’avoir la licence et de le remasteriser.

Comment choisis-tu les morceaux pour lesquels tu vas faire un nouvel edit ?
Quand ça se justifie : les morceaux de Mixed Grill étaient trop longs pour un 45 Tours, c’est pourquoi j’en ai fait des edits. Pour Mavis John 45, j’ai fait des petits changements, et pour Sookie pareil : il y avait une partie qui me plaisait moins dans le morceau original, c’est pourquoi j’ai fait l’edit et doublé les drums.

Quel est la chose la plus difficile au moment de gérer un label comme Mukatsuku ?
Les ventes de maxis dans le monde sont assez faibles. Je m’occupe du label comme un hobby, pas comme un business, donc je ne peux sortir des disques que lorsque j’en ai les moyens.

Tu voyages beaucoup pour chercher de nouveaux morceaux ? Comment digges-tu ?
J’ai une grosse collection de vinyles et je collectionne depuis 40 ans. Quand j’étais DJ quelque part, j’essayais toujours de faire un tour dans les shops et magasins de disques. Je suis allé environ 30 fois au Japon.

Tu travailles avec des producteurs actuels comme Amp Fiddler, Blundetto… Qui est le prochain ? Ou avec qui aimerais-tu travailler ?
J’aime la voix d’Amp Fiddler mais on ne l’a pas utilisée pour des morceaux originaux : on a pris son acapella, fait une nouvelle track et ajouté sa voix dessus. Pour Blundetto, il avait déjà fait son propre edit, donc j’ai cherché à avoir la licence de l’original et ensuite bossé avec Blundetto pour avoir sa version sur Mukatsuku.

Le maxi de Rim & Kasa est sur Mukatsuku/BBE en même temps, comment cela se fait-il ?
Ils ont eu les droits, donc j’ai pris la licence et fait un re-edit de deux morceaux de l’album de Rim & Kasa. « Gas Line » est essentiellement un titre qui parle de l’industrie du pétrole donc dans mon edit j’ai enlevé quelques parties vocales pour que ce soit plus jouable.

Afro-funk, jazz, soul, latin, mais aussi dernièrement reggae, trinidad…. Quelle style musical as-tu envie d’explorer maintenant ?
On a sorti 2 covers de reggae disco dernièrement… Les deux prochains maxis sur le label seront 2 morceaux funk pour la première fois en 45 tours, et ensuite un maxi jazzy…

http://www.juno.co.uk/labels/Mukatsuku/
http://www.facebook.com/mukatsuku
http://www.mixcloud.com/mukatsuku
http://twitter.com/mukatsukurecord
http://soundcloud.com/mukatsuku-records