20 QUESTIONS POUR MIEUX CONNAITRE L’UNIVERS MUSICAL DE JORUN BOMBAY (English version available on page 2)

DJ, collectionneur de disques et avant tout beatmaker hors-pair, Jorun Bombay (Halifax) est depuis de nombreuses années un acteur important de la scène indépendante canadienne, qui en collaborant avec des Mcs tels que Buck 65, Ghettosocks, Timbuktu ou encore The Rampagers (Phill Most Chill, Emskee et Oxygen), a su faire partager à travers sa musique, sa passion et son amour indéfectible d’un Hip-Hop de qualité. Il sévit également au sain du groupe First Words avec Sean One, Above et DJ STV, réalise depuis la fin de l’année dernière un podcast Funkbox Reloaded (3 épisodes à ce jour) et célèbre les origines de cette culture à travers sa série de mixs Rock The Discotek (chroniqué ici).

http://jorunbombay.bandcamp.com/  

 

01. Premier(s) disque(s) acheté(s) ?
– KC & Sunshine Band Please Don’t Go (1979 – T.K. Records)
– The Jacksons Enjoy Yourself (1976 – Epic)
– Sugarhill Gang Rappers Delight (1979 – Sugar Hill Records)

02. Premier(s) concert(s)
Kool & The Gang (1980) : J’ai eu le privilège d’assister aux balances mais je n’ai pu ensuite voir le concert parce que la place était trop chère. C’était la première de ma vie que je voyais un véritable groupe jouer sur scène.

03. Première(s) mixtape(s) achetée(s) ou mix(s) téléchargé(s) ? 
Kool DJ Red Alert en 1984 sur Kiss FM.

04. Dernier(s) disque(s) acheté(s) ? 
Salt Hung Up (2013 réédition)

05. Dernier(s) concert(s) ?
James Brown – Novembre 2006

06. Dernière(s) mixtape(s) achetée(s) ou mix(s) téléchargé(s) ?
Z-Trip BBC Hip-Hop Takeover Mix (2014)

07. Dernier(s) coup(s) de coeur discographique ?
Janelle Monae Electric Lady (2013 – Bad Boy Entertainment)

 

SI TU ETAIS…

08. Un MC ?
Je serai Grandmaster Caz (Cold Crush Brothers) parce que c’est un grand conteur et qu’il peut enchainer les punchlines comme personne.

09. Un groupe de rap ?
Run-DMC : Simple mais efficace.

10. Un Dj?
Grandmaster Flash : Comme lui, je décortiquerai chaque élément d’un titre pour ensuite le recomposer à l’identique tout en apprenant le rôle de chacun.

11. Un producteur/beatmaker rap ?
Je n’arrive pas à faire un choix.

12. Un maxi (12″) rap ? 
Joeski Love Pee Wee’s Dance (1986 – Vinterainment) ou Run-DMC Peter Piper (1986 – Profile Records) parce qu’ils représentent parfaitement leur époque. Simple, amusant, non-violent mais toujours urbain.

13. Un album rap  ?
Beastie Boys Paul’s Boutique (1989 – Capitol) car cet album était totalement inattendu, en avance sur son époque et a été sous-estimé.

14. Un featuring ?

15. Un sample ou un breakbeat ?
Je serai Synthetic Substitution de Melvin Bliss (1973 – Sunburst Records) parce que c’est efficace et assez proche de la perfection.

16. Un label ?
CTI / Kudu

17. Une pochette de disque ?
The red Profile Records sleeves from the 80’s.

18. Un clip vidéo ?
Son of Bazerk The Band Gets Swivey On the Wheels (1991) : Un joyeux bordel.

19. Un texte de rap ?
LL Cool J Rock the Bells (long version) (1985 – Def Jam Recordings)
« Swipe it as you type it
You recite it as you bite it
Then you claim it as your own to get them excited
About it as you shout it
You don’t tell them how go it
And you repeat it and rock it
Multiply it, divide it, ya even sit inside it
It’s L.L.’s rhyme, I know ya wanna bite
You announce, I pounce, destroy, annihilate
If you break, you’ll be straight when I eliminate
You sonny lke scholars and you write ’em on your collars
You’ll buy ’em and you’ll try ’em even for a million dollars
I get like a leopard, attack, ransack, disturb, cold crush
Use a line, I make ’em hush »

20. Un objet ou un accessoire Hip-Hop ?
Technic 1200

QUESTION SPECIALE DJ : Un scratch ?
L’intro scratchée de Mix Master Ice’s sur le morceau de UTFO’s Leader Of the Pack (1985 – Select Records).