20 QUESTIONS POUR MIEUX CONNAITRE L’UNIVERS MUSICAL DE DJ KISTA (English version available on page 2)

Quand il n’est pas en train de réaliser un graffiti, Kista s’occupe du label Soundweight Records ou il programme quelques beats sur sa MPC. L’année dernière, il s’est occupé de concevoir toutes les musiques (il a aussi assuré les scratches et le graphisme) de son album Collecting Dust avec le MC américain Glad2Mecha. Les réalisations de son label (dont les 45 tours de Jorun Bombay et de Danny Spice) connaissent un certain succès (toutes épuisées) et il faut lui souhaiter qu’il en soit de même pour les prochaines à venir en 2015.

http://soundweightrecords.bigcartel.com/

01. Premier(s) disque(s) acheté(s) ?
Street Sounds Electro 6 (Street Sounds – 1984), il y a plusieurs années de cela, j’avais récupéré d’un ami une cassette sur laquelle il y avait le titre Cosmic Blast de Captain Rock. Ce fût mon tout premier contact avec le rap. Quand j’ai su de quel disque il s’agissait, j’ai du absolument me le procurer. Ha ha !!
 
02. Premier(s) concert(s) ?
Un de mes premiers et des plus mémorables a été la tournée des Soul Assasssins au début des années 90 : Cypress Hill, House Of Pain et Funkdoobiest. L’atmosphère cette nuit-là était juste incroyable. Je me rappelle aussi que nous avons terminé la soirée en dormant dans la salle d’attente de la gare de York car nous avions raté le dernier train pour renter chez nous.
 
03. Première(s) mixtape(s) achetée(s) ou mix(s) téléchargé(s) ?
Je n’arrive pas vraiment à m’en souvenir mais une qui ne quittait jamais mon walkman était une version pirate d’une cassette d’un show de Marley Marl et Mister Magic Radio show sur WBLS.
 
04. Dernier(s) disque(s) acheté(s) ?
Je viens de chopper une copie de Odetta’s Hit and Miss (Polydor – 1970) l’autre jour pour quelques livres.
 
 
05. Dernier(s) concert(s) ?
Cela fait au moins un an que je n’ai pas assisté à un concert en dehors de quelques prestations pour lesquelles j’ai mixé en première partie. Je pense que le dernier était celui de DJ Premier et Bumpy Knuckles qui a été explosif !! Ha ha !!
 
06. Dernière(s) mixtape(s) achetée(s) ou mix(s) téléchargé(s) ?
Formidable 45s de Daily Diggers.
 
 
 
 
07. Dernier(s) coup(s) de coeur discographique ?
J’ai vraiment apprécié The Product (Dusty Platter – 2014) des Jazz Spastiks. C’est le dernier album que j’ai écouté du début à la fin.
 
SI TU ETAIS…
 
08. Un MC ?
Sans aucune hésitation Rakim, il fût tellement en avance sur son temps. J’ai été complètement estomaqué quand j’ai entendu pour la première fois Eric B for President (4th & Broadway Records – 1987), un de ces moments où certaines de ces chansons restent à jamais gravées dans ton esprit pour que tu arrives même à te souvenir de l’endroit où tu te trouvais lorsque tu les as entendu pour la première fois comme pour Rebel Without A Pause de Public Enemy (Def Jam – 1987) ou bien Give The Drummer Some de Ultramagnetic MC’s (Next Plateau – 1989).
 
09. Un groupe de rap ?
C’est une question difficile mais si je devais choisir, ce serait De La Soul. Ils sont en place depuis des décennies et leur musique a su évoluer au fil des années pour toutes les bonnes raisons.
 
10. Un Dj ?
DJ Supreme de Hijack m’a fait totalement halluciné étant jeune.
 
11. Un producteur/beatmaker rap ?
Paul C et Marley Marl furent mes premières influences, je trouve donc difficile de les dissocier l’un de l’autre. Ils ont été des pionniers sans qui je n’aurai jamais choisi de composer des beats.
 
12. Un maxi (12″) rap ?
A Tribe Called Quest ‎Scenario (Jive – 1992). Le titre collectif ultime ! Une de ces chansons qui te fait bouger la tête automatiquement.
 
13. Un album rap ?
Sans hésiter, Breaking Atoms de Main Source (Wild Pitch – 1991). La production de cet album est intemporelle. Je peux encore jouer le disque et ce dernier sonne toujours aussi frais que la première fois que je l’ai écouté mais Midnight Mauraders de A Tribe Called Quest (Jive – 1993) n’est pas loin derrière. Ha ha!!
 
14. Un featuring ?
Nice and Smooth sur DYWCK de GangStarr (Chrysalis – 1993). Un classic intemporel.
 
 
15. Un sample ou un breakbeat ?
Il faut que ce soit Funky Drummer de James Brown (King Records – 1970) ou Amen Brother par The Winstons (Metromedia Records – 1969), le premier break que j’ai cherché à dénicher en vinyl mais aussi le plus mémorable.
 
16. Un label ?
Blue Note ou Atlantic ou Cold Chillin’ ou Def Jam à ses débuts.
 
17. Une pochette de disque ?
A Tribe Called Quest Midnight Marauders (Jive – 1993). Mes amis et moi avons passé plusieurs nuits à essayer de découvrir qui se trouvait sur la pochette de cet album. Ha ha !!
 
18. Un clip vidéo ?
Root Down des Beastie Boys. Une vidéo simple mais qui réunit tous les disciplines du Hip-Hop. Une excellente chanson aussi.

19. Un texte de rap ?
« Follow me into a solo, get in the flow
And you can picture like a photo
Music mix, mellow maintains to make
Melodies for emcees, motivates the breaks
I’m everlasting, I can go on for days and days
With rhyme displays that engrave deep as x-rays… »
 
Eric B & Rakim – Follow The Leader (UNI Records – 1988)
 
20. Un objet ou un accessoire Hip-Hop ?
Le livre Subway Art (Henri Chalfont et Martha Cooper – 1984) et une platine Technics 1200.