Voici un groupe Danois que nous vous présentons ici, une fois n’est pas coutume, car ce n’est pas souvent que l’on a l’occasion d’entendre des sons scandinaves, (si ce n’est Promoe et son groupe Looptroop, mais pour le coup, c’est des suédois).
Dafuniks, ce sont vraiment des Danois, de la capitale Copenhague précisément, et leur rencontre en 2008 est tout simplement due à leur amour commun pour les musiques afro-américaines (soul-funk-hiphop) et le disque vinyle. Ces larrons ont donc toute leur place dans l’Antichambre !
Emmenés par le producteur Justmike, ils ont été rapidement repérés par Wax Tailor qui leur propose de remixer un de ses morceaux ce qui sonne le début d’un parcours à la française, Radio Nova, diverses compilations, etc… (jusqu’au concert au Totem MJC de Chambéry le 23 octobre 2012, et la présence dans les locaux d’Ellebore deux jours plus tard, sacre suprême…).
C’est donc logiquement qu’ils sortent en 2012 leur premier album « Enter the sideshow groove », sur le label français Underdogs, avec un nombre impressionnant de featurings, presque inconnus et pour la plupart danois, si l’on excepte l’expérimenté Pigeon John.
Résolument funky, cet album est tout de même très large musicalement, très varié, sans pour autant être un melting-pot incohérent : evidemment le rap y a une part importante, mais on y entend aussi quelques chants, mélodies plus calmes par ici, voire pop par-là, arrangements plutôt soul à la Motown de ce côté, tout y passe, et l’écoute de cet album rime avec « bon moment ».
Laissez-vous emporter par la vague danoise en vous procurant cet album, dont voici un extrait avec leur premier vidéo-clip :