Une bonne découverte de la fin d’année 2014 est Sweet Notes, le nouveau projet des Fakehunters.

Il s’agit là du 6ème projet de ce collectif de musiciens, producteurs et scratcheurs formé en 2003 et aujourd’hui composé de 4 membres originaires de diverses régions de France : NoLive (Bordeaux), Dadz (Reims), K’n’K (Albertville) et Oner (multi-instrumenraliste de Reims).

Depuis leur premier projet commun, l’album Blue Soul en 2009, ils collaborent avec bon nombre de MCs d’outre-atlantique, avec des productions riches et pleines de relief, fruit de l’alchimie entre samples méticuleusement choisis dans leurs influences variées, instruments live tels que sax, basse, guitare, percus, synthés, … et scratchs judicieusement placés.

Avec ce nouvel opus sorti en total indépendance, Sweet Notes, ils ne dérogent en rien à la règle, mêlant parfaitement jazz, soul et hip-hop, et conviant plusieurs MCs dont l’univers musical correspond au JazzHop des Fakehunters. Rien d’étonnant donc à voir apparaître des MCs comme par exemple Raashan Ahmad ou Melodiq.

On retrouve dans les 8 titres de ce vinyle en tirage limité à 300 exemplaires (mais dont une version digitale de 14 titres est prévue pour 2015), des sons principalement soul ou jazzy, avec par exemple Lady Love feat Social Studies, son refrain soul, ses scratchs et son solo de sax sur la fin ; Doin This, un duo rap / soul avec le charismatique Melodiq et la chanteuse soul Nesrine Ghalmi ; The Soundtrack To Your Life avec le MC du Michigan D. Allie, grosse basse, guitare planante, synthé et scratchs toujours ; ou encore Pray For U avec Lakai qui livre un rap presque chanté ; et enfin le piano de We Do It For You en featuring avec MKV, MC et producteur de Pittsburgh.

D’autres titres sont un peu plus à dominante rap, comme Wisdom feat Ethemadassassin (The Fakehunters ayant d’ailleurs signés des prods sur ses projets solo), certainement le plus rap des titres, ou le très bon Stand Up Knock Down avec Raashan Ahmad, titre jazzy et enjoué, agrémenté de flute.

Enfin l’album se clôture magistralement avec AJ City, titre instrumental des plus groovy sur lequel participe Nicolas Bruche à la trompette.

Voilà pour l’actualité réjouissante des Fakehunters, dont nous entendrons à coup sûr encore parler, puisque plusieurs projets sont en cours !
Après la lecture, l’écoute : voici un mix concocté à partir de leur 2 derniers vinyles, Sweet Notes donc, et le maxi Soul Purpose :

 

The Fakehunters mix by Elbertinho on Mixcloud